Info-Verte juillet & août 2018 – Fabrication d’élixirs floraux

Fabrication d’élixirs floraux

Sylvie Mireault, naturopathe-herboriste

Il n’y a rien de tel que d’expérimenter tout le processus de la fabrication d’un élixir pour ressentir tout son pouvoir et mieux goûter notre lien avec notre Terre Mère. Comme le Dr Bach procédait en méditant dans la nature, en tenant les fleurs dans sa main ou en les posant sur sa langue pour percevoir leurs vibrations et leurs propriétés curatives, rien ne nous empêche de nous arrêter quelques minutes en silence, en tenant une fleur qui nous interpelle. Nous aurons ainsi la possibilité de créer un élixir de manière intuitive. Nous pouvons aussi chercher à l’avance une fleur précise pour l’effet spécifique que nous recherchons.

L’idéal serait de pouvoir cultiver chez soi nos fleurs, à la condition de demeurer loin d’une agglomération et de se procurer des graines et de la terre biologique. Les produits de traitement se limiteront aux macérations de plantes (ortie, camomille, prêle…).

On choisira une journée pleinement ensoleillée, que la cueillette soit chez soi ou dans un autre lieu non pollué. Au préalable, on identifiera l’exacte variété voulue, à l’aide d’une description détaillée de l’ensemble de la plante (forme, taille, couleur, disposition des feuilles). Puis, dans un grand bol de verre, on recueillera assez de pétales de fleurs sauvages pour couvrir la surface de l’eau. On procédera à la dynamisation en exposant le bol 3 ou 4 heures au soleil.  On filtrera le liquide, empreint de vibrations, à aide d’une étoffe de coton pour remplir la moitié d’un récipient teinté. On complètera en ajoutant du cognac ou brandy anglais biologiques, soit des vins brûlés, correspondant à la distillation d’un vin blanc des Charentes. On pourra conserver ainsi plusieurs années la Teinture-Mère obtenue. Bouchez soigneusement la bouteille, étiquetez, datez et remuez doucement avant chaque utilisation.

Pour fabriquer un flacon d’élixir, diluez cette essence-mère à raison de 3 gouttes pour 30 ml d’alcool ou de vinaigre de fruits. Remuez le flacon 2 minutes. Le traitement consiste à verser 3 gouttes de cet élixir dans un verre d’eau de source ou directement sur (ou sous) la langue,  4 fois par jour, ou d’avantage selon les besoins. Comme en homéopathie, il ne reste plus de substance active de la plante, mais uniquement un « message » qui permet de rétablir un équilibre perdu.

Pour les plantes plus ligneuses comme le Pommier sauvage, ou celles vivant dans les marécages comme la Violette d’eau, le Dr Bach conseillait, non pas l’infusion décrite précédemment, mais plutôt la décoction en laissant tomber les plantes dans une casserole remplie de 3,5 litres d’eau de source pure, que l’on emmène à ébullition lentement. Après le refroidissement, on filtre et on remplit les bouteilles à moitié. On les laisse baigner au soleil avant de terminer le remplissage avec le cognac. Enfin on agite doucement pendant 2 à 3 minutes cette Teinture-Mère.

On peut fabriquer nos élixirs avec les fleurs les plus courantes comme ci-dessous :

En calmant nos craintes, la Bourrache (Borago officinalis) dissipera nos peurs et notre timidité, nous aidera à prendre du recul, à nous faire confiance et à affronter les épreuves.

La Camomille romaine (Chamaemelum nobile) s’adresse particulièrement aux personnes lunatiques qui ont tendance à traverser des périodes alternées d’apathie et de grandes tensions. Cet élixir calmera la colère et l’agitation.

L’Iris (Iris versicolor) vient à notre rescousse lorsque notre créativité semble bloquée. Il nous aidera à concrétiser sans hésitations nos idées créatives, en levant la frustration qui freine la source d’inspiration et l’envie de s’exprimer librement.   

Le Pissenlit (Taraxacum officinalis) s’adresse aux personnes ayant tendance à s’éparpiller par manque de concentration. Il facilitera une meilleure organisation du travail tout en diminuant le besoin d’excitants qui ne font qu’accroître le stress.

Le Trèfle rouge (Trifolium pratense) enraye l’inclinaison à absorber les émotions environnantes et contre les effets négatifs d’influences extérieures. Il permet de rester centré et calme en toute circonstance, même dans un environnement tumultueux.

Ces élixirs floraux californiens sont également disponibles sur le marché.
La dilution devrait être de 1/240e.

La fabrication de nos élixirs nous fait vivre tout le processus de production, en nous mettant en contact avec la nature et avec l’essence même des fleurs. Ainsi nous bénéficierons pleinement des effets positifs de leurs précieuses vibrations en élevant les nôtres, nous ramenant au calme et au bien-être, tout en ancrant dans notre mémoire cette expérience inoubliable…

Joignez-vous à nous pour la : Fabrication d’Élixirs floraux
Dimanche le 12 août 2018 de 9h à 16h à Ste-Marguerite-du-lac-Masson.

2018-06-29T12:44:10+00:00