Info-Verte décembre 2017 – Les quatre semences chaudes

Les quatre semences chaudes

Par Sylvie Mireault, naturopathe-herboriste

L’anis vert, le carvi, le cumin et le fenouil composent les « quatre semences chaudes ». On leur attribue ce nom parce que ces graines carminatives se distinguent par leurs parfums chauds et aromatiques. Depuis le Moyen Âge, on attribue à ces plantes, le pouvoir de favoriser la sudation et la guérison des troubles digestifs, en luttant contre les fermentations, les coliques et l’aérophagie. Elles font partie de la famille des Apiacées (ou Ombellifères) comme l’angélique, l’aneth, la carotte, le céleri, la coriandre, le persil… Cette famille se caractérise par ses propriétés dépuratives et neurotropes, fort utiles pour soutenir les fonctions digestives. Ces quatre semences sont antispasmodiques, apéritives, stomachiques, digestives, carminatives, stimulantes, toniques et galactogènes. Bien sûr, chacune possède aussi des caractéristiques particulières…

L’Anis vert agit puissamment sur les fonctions gastriques et pancréatiques et sur de nombreux germes. L’HE a un effet antalgique neuromusculaire et apaise l’anxiété et les troubles nerveux. Son effet sédatif calme les spasmes bronchiques et intestinaux, surtout d’origine nerveuse. 

Composante majeure du curry, le Cumin, anti-inflammatoire et antalgique, traite entre autres la dyspepsie, la constipation, les rhumatismes, l’hyperthyroïdie et l’épuisement nerveux. En association avec l’anis, le fenouil, la coriandre, il agit avec succès dans les gastralgies nerveuses.   

L’essence de Carvi diluée dans une huile à massage calme les spasmes gastriques ou les douleurs nerveuses. On l’ajoute à des pommades pour cicatriser et aseptiser les plaies. On l’utilise en inhalation pour stimuler l’appétit. Elle sert à la préparation de pain, de choucroute, de liqueurs… Le Fenouil stimule l’allaitement maternel et régularise les menstruations. Comme dépuratif, il combat les effets toxiques de l’alcool. Diurétique, il facilite l’élimination de l’acide urique et s’utilise avec le cyprès et le genévrier dans le traitement de la cellulite et des œdèmes.

Voici quelques recettes et usages des quatre semences chaudes :

Stimulant digestif : 1 goutte d’HE de Carvi pour une cuillère à thé de teinture de Cumin, Carvi, Fenouil, Aneth et Anis.

Coliques ou atonie digestive : frictionner le ventre avec une dilution à 5 % d’HE de Carvi dans de l’huile d’olive ou une teinture-mère d’Anis.

Douleurs abdominales : massage en ajoutant 5 % HE de Cumin à l’huile de Millepertuis.

Stimulant aphrodisiaque : faites macérer les graines de Cumin dans le miel, puis ajouter du poivre et quelques gouttes d’essence de Cannelle ou de Cumin.

Crème d’Anis : infuser 50 g de graines d’Anis dans 2 litres d’eau de vie pendant 6 jours. Préparer un sirop. Ajouter à l’infusion. Laisser reposer, filtrer au papier, mettre en bouteille.

Ulcère de la bouche : gargariser avec 1 goutte d’HE d’Anis dans de l’eau. (Fortifie les gencives).

Vin stimulant : laisser macérer 20 à 50 g de semences de Fenouil dans 1 litre de vin bio pendant 8 jours. Boire 1 verre après le repas.

Abus d’alcool : 1 ou 2 gouttes d’HE de Fenouil en massage sur les tempes soulagent les maux de tête suivant un abus de boissons alcoolisées (antitoxique).  

La posologie moyenne pour ces semences en infusion est de ½ c. à thé par tasse 2-3 f /j. Leurs huiles essentielles peuvent s’utiliser par voie externe en dilution, jusqu’à 20 % maximum dans une huile végétale, sauf pendant la grossesse où elles sont déconseillées. L’HE d’Anis étant très toxique à dose élevée, on ne l’utilisera qu’occasionnellement en interne (1 goutte 2f /j.)

Souvent, il ne s’agit que d’ouvrir notre armoire de cuisine et d’incorporer ces précieuses semences à nos plats et breuvages, pour le bénéfice des petits et des grands…

Nous vous invitons au mini-cours : Soigner les problèmes digestifs avec les plantes médicinales jeudi le 7 décembre 2017 de 18 h à 21 h à l’Académie Herboriste.

   

2018-02-26T19:57:33+00:00