Info-Verte avril 2018 – Les plantes médicinales en cuisine

Les plantes médicinales en cuisine

Sylvie Mireault, naturopathe-herboriste

On pourrait se demander comment utiliser les plantes médicinales, lorsque ce n’est pas sous la forme de tisanes, de teintures ou encore de capsules. On oublie facilement que leurs usages se rattachent également à notre jardin ou à notre armoire de cuisine, avec nos réserves de fines herbes et d’épices aux vertus médicinales multiples, pourvu qu’elles soient biologiques, fraiches et bien entreposées à l’abri de la lumière. Deux recettes célèbres me viennent à l’esprit : le pesto et le taboulé.

Le pesto, composé de jus de citron, d’ail et de basilic, peut se congeler en petits cubes prêts à servir de base pour les bouillons ou les sauces, en apportant de la saveur, mais aussi en servant de tonique digestif, surtout grâce à une utilisation régulière. Tant qu’au taboulé à base de semoule, de citron et persil, il fournit une excellente source de chlorophylle à l’effet détoxiquant.

Les soupes sont particulièrement prisées pour nous soigner sans avoir l’impression de prendre des médicaments : il suffit de faire une cure composée d’une à 2 soupes par jour. Par exemple, pour soigner l’arthrite on pourrait ajouter à une soupe de légumes, (chou, carottes, céleri, endives…) ½ tasse de feuilles de pissenlit et 2 cuillerées à soupe de quelques-unes des plantes suivantes : curcuma, réglisse, graines d’onagre, une pincée d’écorce de saule et de baies de genièvre…

On peut de plus ajouter aux aliments au moment de servir des hydrolats, eaux florales et huiles essentielles bio. Ces dernières doivent d’abord être mélangées à 1 c. à soupe d’huile végétale, de sauce ou de sirop : 1 à 2 gouttes suffisent dans un plat pour 2 à 4 personnes. Par exemple, la bergamote, la cannelle et la menthe aromatisent les desserts tandis que le cumin, le gingembre et le thym accompagnent très bien le poisson. Les H. E. d’orange, basilic ou estragon rehaussent judicieusement les vinaigrettes.

L’eau florale de rose, de géranium, de thym ou l’hydrolat de cassis, de coriandre, de romarin, à raison d’une cuillère à soupe, permettent de varier à l’infini les jus et eaux pétillantes, en ajoutant une valeur thérapeutique, à condition de provenir de l’agriculture biologique.

Notez bien que les huiles essentielles ne conviennent pas à l’alimentation des enfants de moins de 5 ans, aux femmes enceintes ou allaitantes et aux personnes allergiques ou sensibles…

Citons ici quelques recettes à cuisiner avec des plantes médicinales :

Soupe fortifiante au Ginseng de Sibérie : mettez 1.25 l d’eau dans une casserole et portez à ébullition. Ajoutez 25 g de Ginseng et 25 g de légumes racines et laissez frémir 20 minutes. Passez la soupe au mixeur, puis ajoutez quelques champignons shiitake, de l’ail, du sel et des fines herbes. Réchauffez la soupe 10 minutes à feu doux et servez.

Soupe tonique rénal de Ginkgo : coupez en petits morceaux 25g de graines de ginkgo fraîches ou séchées, (sans enveloppe,) et mettez-les dans 4 à 5 tasses d’eau. Portez à ébullition, puis réduisez la flamme et laissez frémir 20 minutes. Réduisez en purée dans le mixeur et versez dans la soupière. Versez-y 25 g de riz ou de pommes de terre. Salez, poivrez et ajoutez curcuma, jus de citron, graines de céleri et fines herbes de Provence.

Tartinade au palmier nain (baies de sabal) pour l’hypertrophie de la prostate :

Mettez dans le mixeur ½ tasse de graines de citrouille fraîches. Ouvrez une gélule de palmier nain et versez le contenu dans la pâte, puis ajoutez-y quelques gouttes d’extrait de réglisse et un peu d’huile de noix de Brésil pour former une pâte bien lisse.

Vinaigrette aux fines herbes antispasmodiques : 3 parts d’huile d’olive, une part de jus de citrons, 1 pincée d’estragon, de marjolaine et de basilic…

Ainsi, les plantes aromatiques augmentent la qualité gustative et thérapeutique de l’alimentation. Avec un peu de persévérance, on pourra améliorer notre santé d’une façon simple et naturelle, en s’appuyant sur quelques connaissances et un peu d’imagination dans la préparation de nos menus.

Nous vous invitons au cours grand public : Les plantes médicinales en cuisine

Jeudi 26 avril 2018 de 18 h à 21 h à l’Académie Herboliste.

Nous vous invitons au cours professionnel ouvert au grand public : Plantes médicinales comestibles et recettes.

2018-03-28T15:58:08+00:00